10 Astuces Essentielles Pour Bien Parler En Public

10 astuces pour bien parler en public

Parler en public est une peur qu’absolument tout le monde connaît. Le trac et l’adrénaline qui vient avant de monter sur scène. Que ce soit pour un oral d’examen, une présentation de boulot, une réunion ou un discours, tout le monde a déjà vécu ça.

Il y a tellement de choses à penser pendant un speech, il faut se souvenir de son texte, gérer le stress et captiver le public.
C’est exactement la maîtrise de tous ses facteurs qui différencie un bon, d’un mauvais discours.

Mais comment font les conférenciers et orateurs célèbres ?

Et bien, ils connaissent ces 10 conseils pour être à l’aise et bien parler devant un public.

Sommaire
1. Parler avec les mains
2. Parler avec son c*l
3. Ralentir le temppo
4. Laisser volontairement des blancs
5. Articuler et donner de la voix
6. Corriger sa posture
7. Apprendre à BIEN respirer
8. Assumer son stress
9. Maintenir le contact visuel
10. It’s just a game
Et enfin la règle d’or

1. Parler avec ses mains

Parler avec les mains

La position des mains est très importante, car tu t’exprimes avec tes mots, mais aussi avec ton langage non-verbal. Les mains donnent de la vie à ton discours, si ton corps est statique ton speech le sera aussi, et c’est ce qui le rendra ennuyeux.

Mime avec tes mains ce que tu veux dire, vis-le. La manière dont tu les bouges importe peu, une fois sortie de tes poches, ça viendra naturellement.

Par exemple,
si tu parles d’un ballon, fais un rond avec tes mains,
si tu parles d’une croissance économique, trace une courbe avec ton doigt.
Le conseil suivant va suivre le même concept…

2. Bouge tes fesses


Une petite astuce peu exploitée à mon goût (sur le même principe que celle des mains) : la marche.

Marche à travers la pièce, passe du public gauche au public droit, avance, recule… il faut que tu apprennes à occuper l’espace, tant psychologiquement que physiquement. Occuper la scène, c’est également occuper leur esprit.

Cette technique a plusieurs avantages :

  1. Donne de la vie à ton discours et il sera plus impactant
  2. Permet de déstresser
  3. Permet de réfléchir à ce que tu t’apprêtes à dire et de mieux se souvenir, surtout si tu as une bonne mémoire kinesthésique (mémoire par le mouvement).

Adapte la fréquence de tes changements de position au rythme que tu souhaites donner à ton discours. Ne passe pas de gauche à droite toutes les secondes au milieu de tes phrases, si tu racontes une anecdote triste par exemple.

Un marqueur simple : change de position uniquement pendant les blancs, afin de te replacer et de réfléchir.

3. Ralentir le tempo


Au même titre que le point précédent, les gens ont besoin de temps pour comprendre et assimiler ce que tu dis. Un speech trop rapide risque de les faire décrocher.

N’essaie pas de boucler ta présentation le plus rapidement possible, tu t’emmêleras les pinceaux, tu parleras trop vite et ça te stresseras davantage. Adopte un rythme de parole lent, respire et n’enchaîne pas toutes les idées à la fois.
En faisant ça, tu suivras également le principe suivant…

Bon, n’exagérons pas les choses, inutile de parler en slow-motion, garde un tempo correct pour ne pas endormir ton auditoire.

4. Laisser des blancs

En ralentissant ton tempo, tu devras forcément laisser des silences. N’essaie pas de combler les blancs, ils font partie à part entière d’un discours. C’est même une technique largement utilisée par les plus grands orateurs.

Cela permet de donner plus d’impact à ta phrase précédente en laissant le public méditer dessus. Si tu as un point important à souligner, termine la phrase en baissant ta voix et laisse un blanc juste après. Ça te donnera également le temps de réfléchir à ta prochaine phrase.

5. Articuler et parler suffisamment fort

Les gens décrocheront très vite s’ils ne peuvent pas entendre clairement le discours, car ça leur demandera plus de concentration. L’objectif est de leur faciliter la tâche.

Parle assez fort pour maintenir ton audience à l’écoute. Efforce-toi également à articuler si tu as l’habitude de parler du bout des lèvres, pour éviter que tes paroles fassent l’effet d’une berceuse.

Pense à ceux qui sont au fond, les pauvres 😪

Petite astuce : Réalise l’exercice du crayon dans la bouche pendant ta préparation.

Mets un crayon entre les dents et répète ton texte. Cela te forcera à articuler de manière exagérée pour “débloquer” ta mâchoire une fois prêt.


6. Corriger sa posture

La posture joue un rôle très important.
Des études ont montré qu’en se tenant droit, on augmentait automatiquement notre confiance en soi (je te renvoie vers cet article pour l’explication en détail).

Tu réduiras ton stress et tu auras surtout plus de présence sur scène, ce qui te rendra plus captivant pour le public.

  • Épaules en arrière
  • Nuque droite
  • Dos droit

7. Apprendre à BIEN respirer

En situation de stress, notre corps augmente son rythme cardiaque et nous n’insufflons pas suffisamment d’oxygène dans nos poumons ce qui nous stresse davantage et nous rend à bout de souffle.

La respiration abdominale est celle que l’on adopte lorsque l’on dort. Elle permet d’inspirer plus d’oxygène, et te calmera immédiatement en ralentissant ton rythme cardiaque. Tu peux utiliser cette technique avant et pendant ton intervention.

De plus, ta voix portera mieux avec ce type de respiration.

Respiration abdominale pour déstresser

8. Assumer son stress

Homme et femme faisant du yoga

Le stress est quelque chose de naturel, tout le monde connaît le trac avant de parler en public. Il faut que tu saches que les gens qui t’écoutent compatiront facilement.

Mais pour tout de même gérer ce stress, il y a deux choses sur lesquelles tu dois te concentrer :

  1. Assumer. N’essaie pas de le noyer ou de le contrôler. Résigne-toi à te dire “Bon, je suis stressé, c’est normal“, car plus tu lutteras, pire ce sera ! C’est comme ça, le stress est un petit fourbe.
  2. Transformer ce stress en excitation. Ces deux sentiments sont heureusement assez similaires. Change ce stress avec la même sensation que tu as avant de monter dans une attraction, ou avant d’acheter le dernier iPhone X. Dis-toi que tu es impatient de monter sur scène pour t’amuser, et convertis ton angoisse en énergie.

9. Maintenir le contact visuel

En regardant une personne du public dans les yeux, tu donnes l’impression que tu t’adresses uniquement à elle, comme si tu avais une conversation en face-à-face, elle se sentira entièrement impliquée.

Au contraire, si ignores du regard quelqu’un ou même un côté de la salle, ces personnes perdront de l’intérêts. C’est ce que nous avons tendance à faire quand nous sommes trop concentré sur notre speech.

C’est pourquoi tu dois passer de regard en regard à travers la salle, comme si tu t’adressais à chacun d’entre eux.

Parfois, il arrive que certains ne te regardent pas ou que d’autres soit sur leur téléphone, afin de ne pas te sentir découragé, cherche du regard ceux qui t’écoutent attentivement. (Voilà pourquoi il est respectueux et encourageant de regarder l’orateur lorsque tu fais parti du public.)

Et si personne n’écoute ? Dans ce cas, balaie rapidement la salle du regard, mais ne perds pas le contact visuel, même si l’on t’ignore, sinon les gens perdront encore plus d’intérêt à t’écouter s’ils ont la malchance de remarquer que tu regardes ailleurs.

10. Voir ça comme un jeu

Parler devant un public est toujours un grand défi pour tout le monde. L’objectif est de voir cette épreuve comme un jeu dans lequel on peut s’améliorer.

Le but étant de captiver son auditoire à travers des mimiques et des techniques de communication en s’inspirant des plus grands orateurs (Conférences TEDx, discours présidentiels, motivateurs américains …).

Transforme cette peur en excitation, tente de t’améliorer à chaque fois, introduis de nouvelles mimiques, étudie ta posture, tes gestes etc… imagine que tu participes à un spectacle.

Le seul conseil à retenir

Globalement, le seul conseil que tu dois retenir : mettre de la vie.

Ce n’est pas ce que tu dis qui importe, mais la manière dont tu le dis.. Le public ne retiendra pas tellement le contenu, mais plus les émotions ressentis.

C’est pour ça qu’il arrive que des orateurs qui ont un mauvais niveau de langue avec un fort accent, difficile à comprendre, peuvent captiver et transmettre des idées aussi facilement.

Voici un speech de Dwayne Johnson que j’apprécie beaucoup, excellent acteur, excellent orateur. Le discours met très bien en exergue tous ces conseils. Il est naturel, il y met de la vie, il y met de l’émotion…

Un dernier cadeau, qui est juste une pure pépite.
Le comédien Will Stephen présente sous le ton de l’humour comment il peut-être très simple de paraître intelligent pendant un speech.

Partage cet article à un ami

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'inscrire à la Newsletter

Reste au courant de nos derniers articles et vidéos dès leur publication (et certainement d’autres petites surprises)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin